LA PSYCHANALYSE EN QUELQUES MOTS

La psychanalyse est un véritable savoir sur l’inconscient c’est là l’essentiel de la découverte freudienne. C’est une véritable expérience, une pratique à laquelle une personne qui souffre choisit de se soumettre. Il n’y a pas d’âge pour le faire.
Sa pratique ne procède que de la parole et du discours.

SA MÉTHODE

Plutôt que de tenter d’éliminer le symptôme dont vient se plaindre le sujet en souffrance, la psychanalyse l’accueille.

Non seulement elle accueille le ou les symptômes, mais encore elle les traite avec ses outils propres. C’est ce qui fait l’efficacité de la psychanalyse.

Ainsi permet-elle au sujet souffrant, d’accéder aux causes qui dans la configuration familiale et ambiante, firent souffrir ce sujet au point qu’il en ait souvent refusé la charge grâce à des mécanisme de protection inconscients, dont le plus connu est le refoulement.

L’être humain, que nous nommons depuis l’enseignement du Dr. J. Lacan  » l’être parlant « , a cette faculté de refouler les traumatismes et les souffrances – surtout pendant l’enfance _, qui lui sont impossibles à supporter.

Cette expérience souvent appelée « cure analytique » lorsqu’elle est menée par un analyste suffisamment formé à la pratique analytique, a pour effets, un allègement de la souffrance, de l’angoisse, des inhibitions, et souvent la disparition de symptômes invalidants et insistants, qui ne faisaient qu’exprimer ses troubles : Inhibition, symptôme et angoisse (la triade freudienne), est le titre du volume rédigé par Freud en 1925. Cette triade freudienne trône dans toutes les librairies au rayon « Psychanalyse », traduite en français un peu tardivement, il est vrai, est toujours d’actualité.

LE CURSUS DU PSYCHANALYSTE

Outre le diplôme de médecin, de psychiatre ou de psychologue clinicien qui à eux seuls ne permettent pas la pratique de la psychanalyseil faut y ajouter la formation du psychanalyste qui est double :

  • D’une part, sa propre analyse poussée à un terme qui ne s’en tient pas seulement à la levée des symptômes mais qui poursuit son parcours jusqu’à sa fin.
  • D’autre part, en même temps que ce parcours, une solide formation théorique dispensée par des écoles ou instituts de psychanalyse pendant des années s’impose au futur praticien ainsi que la poursuite de sa formation en continu.